Mon voyage en Guyane [ PART I ] Cayenne, L’Ilet la mère, Les Iles du Salut…

voyager_en_guyane_ile_du_salut_10

Mon voyage en Guyane arrive enfin. J’ai mis quelques jours à l’écrire, le temps de retrouver mon rythme quotidien, trier mes précieuses photos souvenirs. Le 26 février dernier je partais donc pour 2 semaines en Guyane, atterrissage à Cayenne pour des vacances en famille inoubliables. J’ai rejoint tout d’abord ma maman à Paris pour s’envoler vers Cayenne où habite mon frère depuis quelques années. Si je vous précise ça c’est que la Guyane n’est forcément une destination touristique à laquelle on pense. Le tourisme là-bas est la plupart du temps rythmé par les familles qui viennent rendre visite à des résidents. Et pourtant… ce département situé sur la côte Est de l’Amérique du Sud est riche par ses paysages et ses découvertes. Je n’ai pas assez de mots pour décrire mon ressenti, c’était tout simplement merveilleux comme vous allez, je l’espère, le découvrir dans cet article.

Je vais vous retranscrire mon séjour chronologiquement en deux parties avec les moments et les visites les plus importantes mais aussi avec quelques infos pratiques qui pourront vous êtes utiles si vous vous y rendez. J’espère que cette idée vous plaira.

voyager_en_guyane_coucher_de_soleil_plage_9

Premier jour
L’arrivée et la découverte du centre ville de Cayenne


Infos pratiques
Nous sommes parties de Paris à 10h45 sur un vol Air France (vol journalier) et arrivées à 16H45 heure locale à Cayenne (il y a 4h de décalage horaire avec la métropole en cette saison).


A la sortie de l’aéroport, je suis tout de suite émerveillée par les paysages et la végétation luxuriante. Je regarde à droite et à gauche pour m’imprégner de ces nouvelles sensations, c’est assez dépaysant. Après avoir déposé nos affaires dans la maison de mon frère, direction le centre ville de Cayenne pour déguster un jus de fruits frais au bar des Amandiers et admirer le coucher du soleil au bord de l’eau.

mon_voyage_en_guyane_1

Deuxième jour
Randonnée sur le sentier de Lamirande et à Rorota
.

voyager_en_guyane_sentier de Lamirande_3

Le deuxième jour, c’est un peu le « jour test ». Comme on va beaucoup marcher lors de notre séjour, on teste quelques petits sentiers pour se familiariser avec le climat mais aussi avec l’environnement. (ce n’est pas gagné!). Les paysages étant montagneux, les randonnées sont assez hard beaucoup de descentes et de montées.

D’abord le matin, le sentier de Lamirande où l’on découvre la forêt guyanaise. Le parcours est d’environ 3km (c’est la plus grand boucle). Les paysages sont si impressionnants, on se sent tout petit au milieu de cette forêt sauvage. On a la chance de rencontrer quelques petits animaux et insectes (pécaris, mille-pattes, grenouilles…). Au milieu de la randonnée, on peut même admirer un point de vue magnifique du haut d’un belvédère.

L’après-midi, direction le sentier de Rorota à Remire Montjoly. Ici le parcours est de 5 km mais plus facile car moins de dénivelés. La faune y est également riche, j’ai croisé entre autre un paresseux et un écureuil.

Entre les deux randonnées, une halte à L’Oasis, un restaurant au bord de la plage pour y déguster de très bonnes crevettes cuisinées à la sauce créole. Un moment très agréable de détente, manger un plat typique tout en profitant d’une petite brise rafraichissante.


Infos pratiques
Prévoir de bonnes chaussures pour randonner ainsi que des bouteilles d’eau, les sentiers sont assez sportifs.


mon_voyage_en_guyane_sentier de Lamirande_2_mon_voyage_en_guyane_sentier_de_rorota_4mon_voyage_en_guyane_sentier_de_rorota_5

Troisième jour
L’Ilet la mère ou l’ile aux singes

voyager_en_guyane_liletlamere_7


Infos pratiques
Plusieurs départs prévus dans la journée. Nous partons à 7H45 pour un retour aux environs de 13h. La traversée sur un petit bateau d’une dizaine de places dure 40 minutes, le prix est de 35 euros par personne.


Un de mes moments préférés je crois. Dès l’arrivée on est accueillis en beauté sur l’ilet la mère par de nombreux petits singes, des saïmiris. C’est un moment extraordinaire, ils arrivent vers nous, montent sur nos épaules, nous les caressons… ils sont très curieux et gentils, et n’hésitent pas à sauter sur le sac à dos en espérant que l’on va l’ ouvrir. Une belle aventure ! Le tour du l’ile dure environ 1h et l’on peut alors profiter du temps restant pour lire un bouquin sur la plage ou se baigner, les singes toujours à nos côtés… un moment apaisant.

En fin d’après-midi, on profite du coucher de soleil pour se balader et se baigner sur la plage de Montjoly. C’est devenu un rituel cette balade sur la plage, la maison y est située à une centaine de mètres. S’y promener est si agréable, à l’ombre des palmiers, sur le sable orangé, les pieds dans l’eau (ici, on est loin de l’eau bleu turquoise elle est plutôt marron et trouble mais cette plage a bien d’autres charmes).

mon_voyage_en_guyane_liletlamere_singes_6

mon_voyage_en_guyane_liletlamere_6

mon_voyage_en_guyane_liletlamere_singes_8

 

mon_voyage_en_guyane_coucher_de_soleil_plage_9

Quatrième & cinquième jour
Les Iles du Salut

mon_voyage_en_guyane_ile_du_salut_10


Infos pratiques
Les Iles du Salut sont accessibles via des navettes catamaran au départ de Kourou. La traversée dure 40 min et son prix est de 45 euros par personne. Vous pouvez effectuer l’aller-retour dans la journée ou bien dormir sur place sur l’Ile Royale comme nous l’avons fait.


Les iles du Salut, ce sont 3 iles chargées d’histoire situées dans un décor inoubliable. En effet, au delà de l’eau bleu turquoise, des palmiers et du climat plus qu’idéal, de 1852 et 1945 ces iles étaient un bagne où des prisonniers de droit commun et des hommes politiques étaient détenus (Dreyfus ou encore Seznec). En parcourant l’ile, on y découvre des vestiges, des zones chargées d’histoire qui m’ont bouleversée. C’est une impression paradoxale que l’on ressent entre la quiétude de l’ile, sa beauté et le poids de son histoire. 

Malgré tout, les souvenirs sont  inoubliables. Nous choisissons d’y rester deux jours. Départ à 8h30 de Kourou et retour le lendemain vers 16h45.  Pour dormir sur place, vous avez le choix entre une chambre d’hôtel ou une maison de gardien (plus économique mais aussi plus rustique). Nous optons pour le deuxième choix. Pour manger, tout se passe dans la seule auberge de l’ile où il y a un service matin, midi et soir. La soupe de poisson y est vraiment excellente, nous avons vraiment bien mangé.

Je me suis aussi baignée dans une petite crique mais le courant y est assez fort, c’est un peu dangereux. D’ailleurs je n’ai pas eu le choix car j’ai glissé sur un caillou vous pouvez m’imaginer en panique totale. Au petit matin, j’ai retenté l’expérience avec ma maman, cette fois-ci dans la piscine des bagnards (une piscine construite par les bagnards au moyen de rochers pour éviter les requins et se baigner en sécurité…)

Ces deux jours étaient merveilleux, reposants et ressourçants. Mon frère a eu la bonne idée d’emmener les hamacs, l’idéal pour les installer au bord de l’eau et lire un ou deux bons bouquins. 

mon_voyage_en_guyane_les_iles_du_salut_16_6-1024x747 copie

mon_voyage_en_guyane_les_iles_du_salut_13

voyager_en_guyane_les_iles_du_salut_14

mon_voyage_en_guyane_les_iles_du_salut_15

mon_voyage_en_guyane_les_iles_du_Salut_12

edf

edf

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *